Maze in France #25 – Superparka, duo de choc

On les avait mis en avant comme étant un des groupes à suivre en cette année 2018, et nous avions vu juste. Il est a présent temps de vous présenter plus amplement le groupe SuperParka, véritable pépite RnB.

Vous vous souvenez peut-être de We Are Match, groupe qui s’est en partie formé à Alençon. Vous les avez possiblement croisé en festival, à Rock en Seine en 2015, ou dans une petite salle de musiques actuelles. Leur premier album Shores sorti en septembre 2015, un album homemade, fait entre potes mais brillamment exécuté, les destinait à une belle carrière. Le groupe avait pourtant mis fin à son activité subitement quelques mois après cette jolie réussite, tout en gardant de bonnes relations et suggérant des projets à venir.

Mais l’année dernière Paco et Simon, respectivement chanteur et guitariste de We Are Match, décident de remettre ça. Plus pop, plus RnB, plus urbain : We Are Match a évolué et est devenu SuperParka. Si la voix de Paco demeure très singulière, et nous ramène aux premières productions musicales du groupe, l’ensemble connait un réel renouveau. Les clips deviennent des explosions pop affirmées et animées, la musique plus rythmique se veut moins dans la veine rock indé si inhérente à We Are Match.

 

 

Après des premiers morceaux puissants, aussi bien visuellement que musicalement, comme GIRL, ou Skip, SuperParka s’est attelé à la publication d’un EP en avril dernier. Ancré dans cette veine,  Sushiboubou#1, se veut résolument jouissif et sans limites. Composition successive d’interludes et de morceaux plus développés ce premier EP a déjà tout d’un grand, témoignant de la forte expérience du duo, et nous laissant rêveurs pour la suite des événements

SuperParka sera sur la route des festivals cet été. Le groupe passera notamment par la plage de Cabourg Mon Amour le samedi 30 juin, mais aussi aussi aux Eurockéennes de Belfort en juillet.

 

SuperParka est en écoute ici :

Caroline Fauvel

LILLE

Du cinéma et de la musique - Master 1 Métiers de la Culture

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés