CINÉMA

“Stronger” – Héros malgré tout

Sorti en salles le 7 février, Stronger est le nouveau film de David Gordon Green (George Washington, All the real girls). Inspiré de faits réels, ce biopic retrace l’histoire de Jeff Bauman, amputé des deux jambes après les attentats de Boston en 2013.

David Gordon Green raconte ici l’histoire vraie d’un homme ordinaire, Jeff Bauman, rescapé des attentats survenus pendant le marathon de Boston. Alors qu’il était venu soutenir son ancienne petite amie, Erin, une première déflagration lui fait perdre ses deux jambes. Véritable miraculé pour beaucoup, le jeune homme est rapidement érigé au rang de héros national pour avoir aidé les autorités à identifier un des terroristes. Le film revient sur la convalescence difficile de Jeff, la douleur d’une rééducation qu’il n’accepte pas et le soutien d’une famille à laquelle il n’ose pas avouer ses faiblesses. C’est grâce au soutien de la douce Erin, brillamment incarnée par Tatiana Maslany (Orphan Black), que Jeff parviendra petit à petit à se reconstruire physiquement, mais aussi psychologiquement.

Jake Gyllenhaal interprète de manière remarquable ce millenial un peu paumé, employé chez Costco, sorti de l’adolescence depuis quelques années déjà mais qui habite encore chez sa mère (jouée par Miranda Richardson). Une mère quelque peu déconnectée de la réalité – et portée sur la boisson – mais qui entend accompagner son fils sur le chemin de la guérison. C’est d’ailleurs par l’intermédiaire des personnages qui gravitent autour du protagoniste que David Gordon Green donne à voir une Amérique authentique, bien vivante et animée par la passion du sport. Une Amérique qui cherche à être rassurée et qui a besoin d’aide pour accepter la réalité qui l’a frappée, au risque de se créer ses propres héros.

 

© Athena Cinema

 

Mi-ado, mi-adulte, Jeff devient le symbole d’un espoir dont toute une ville a besoin pour se reconstruire. Perdu dans ce tourbillon médiatique vertigineux et dépassé face aux nombreuses sollicitations dont il fait l’objet, Jeff semble peu à peu se déconnecter de son corps. Un corps meurtri et qu’il peine à reconnaître. Et c’est bien lorsque ses démons ressurgissent que Jake Gyllenhaal offre sa prestation la plus marquante. Tiraillé par des images qu’il ne parvient pas à oublier et noyé sous les projecteurs des médias dont il est devenu l’instrument, Stronger donne à voir le combat d’un homme qui tente de se réapproprier son corps, mais aussi son existence.

Si le parcours initiatique de reconstruction de Jeff est rapidement éclipsé par une histoire d’amour (trop) prévisible, le film de David Gordon Green parvient à plonger le téléspectateur dans un récit qui fait écho à l’actualité que nous connaissons. Serait-il trop tôt pour porter à l’écran des attentats bien réels ? Bien qu’il convienne de se poser la question, Stronger a le mérite de retranscrire avec émotion et honnêteté l’histoire de cet héros du quotidien.

 

Auteur·rice

You may also like

More in CINÉMA