CINÉMA

Les meilleurs films de 2016

Meilleure année pour le cinéma français depuis 50 ans, 2016 a été riche et diverse dans nos salles obscures ! Alors la rédaction cinéma vous fait un petit tour d’horizon, grâce à ses coups de cœur, en attendant le cru 2017 !

Le top 5 de la rédaction

1. Mademoiselle de Park Chan-Wook

“Ce dernier film, esthétiquement très réussi, et subliment interprété, a surpris par sa structure narrative complexe et son érotisme manifeste. Park Chan-Wook nous entraîne donc, spectateurs occidentaux que nous sommes, à faire une expérience érotique de la fiction dont nous ressortons autant ébahis qu’émerveillés.

Clémence Thiard 

“D’une beauté rare et d’une esthétique folle, Mademoiselle est un film étrange et dérangeant qui filme à merveille une atmosphère tendue et charnelle.”

Sophie Rossignol

“L’esthétique et la mise en scène sont absolument admirables.”

Alénice Legoux

“Si vous aimez les oeuvres qui jouent avec vos perceptions et vos interprétations ce film vous plaira. Non content de jouer avec les spectateurs et spectatrices, il mêle des sujets d’actualité comme la xénophobie, le misogynisme ou encore la découverte d’une sexualité parfois non conventionnelle.”

Thomas Jack

2. The Neon Demon de Nicolas Winding Refn

“Après Drive et Only God Forgives, Nicolas Winding Refn revient en force avec The Neon Demon, retraçant l’histoire d’une jeune fille peu à peu corrompue par un milieu de la mode obsédé par le beau. Un film étrangement envoûtant par ses beautés plastiques et froides, ses éclairages au néon, et sa bande originale – composée par Cliff Martinez – absolument magnifique.”

Arthur Martineaud

“S’il y a bien un réalisateur à Cannes qui faisait une véritable proposition cinématographique c’était le génial Nicolas Windin Refn. Dans son dernier film on a pu retrouver (et apprécier) son insolence et mépris des conventions qui lui ont permis de réaliser un film aussi hypnotique que jouissif.”

Clémence Thiard

“Une certaine définition de la beauté : ravageuse, dévorante, où un battement de cil pourrait avoir rapport avec une mort subite.”

Lisha Pu

3. Elle de Paul Verhoeven

“Paul Verhoven vient régler ses comptes au cinéma français dans une grande farce subtilement orchestrée, avec Isabelle Huppert, l’actrice de l’année !”

Mathieu Champalaune

4Divines d’ Houda Benyamina

“J’émettais quelques doutes sur un énième film traitant de la crise des banlieues. J’en suis ressorti abasourdi, tant toutes les problématiques (la délinquance, la stigmatisation, la ghettoïsation, la religion ou encore la violence) sont traitées avec justesse. Les actrices, l’image et la musique sont parfaites. On n’en ressort pas indemne”

Paul De Ryck

5. Spotlight de Tom McCarthy

“Une mise en scène classique en apparence car rien d’extravagant ne se dégage. Mais l’enquête happe le spectateur grâce à la précision du scénario et au casting de comédiens qui composent réellement ensemble. Un bel hommage au journalisme d’investigation.”

Diane Lestage

Les top des rédacteurs

Arthur Martineaud

 

The Neon Demon Copyright The jokers

 

1. The Neon Demon de Nicolas Winding Refn

2 . The Nice Guys de Shane Black

Gosling et Crowe jouent les détectives et proposent un duo hilarant en menant leur enquête dans un Los Angeles tout droit sorti des années 70-80. Le tout donne un film avec un côté pop et divertissant, qui, tout en restant simple, arrive à nous faire rire de bon cœur. Pas un chef d’œuvre cinématographique en termes esthétiques ou scénaristiques, mais un très bon divertissement qui lui vaut une seconde place.

3. Les Animaux fantastiques de David Yates

La magie est de retour. Avec les Animaux Fantastiques, l’univers magique d’Harry Potter ressurgit de l’ombre. Norbert Dragonneau, jeune sorcier de Poudlard, nous emmène au cœur du New York des années 1920 mais aussi au fond de sa mallette magique où résident de nombreux mystères. Un must see pour tout fan de la saga de J.K Rowling.

4 . Rogue One : A Star Wars story de Gareth Edwards

Malgré son caractère “dérivé” (ce n’est pas un film de la saga à proprement parler, mais un film dérivé de la saga originale) Rogue One a tout d’un vrai Star Wars. Peu de sabres lasers, mais une intrigue simple et prenante devant laquelle on ne s’ennuie pas. Malgré la déception de nombreux fans au vu de l’acquisition de la saga par Disney, on peut, malgré tout, dire que Rogue One est un pari réussi : le film est bien mené et reste dans la ligne de l’univers Star Wars original.

5. Miss Peregrine et les enfants particuliers de Tim Burton

Après le décevant Alice aux Pays des Merveilles 2 : de l’autre côté du miroir, Burton nous surprend. De retour à ses racines sombres et fantastiques, le réalisateur nous      propose un film bien mené et rythmé, avec une présence remarquablement comique de            Samuel L. Jackson. Un film fantastique tout à fait correct avec la patte marquée de son réalisateur, et ce n’est pas pour nous déplaire.

Clémence Thiard

1. The Neon Demon de Nicolas Winding Refn

Nocturama  Copyright Wild Bunch Distribution

2.  Nocturama de Bertrand Bonello

Ce film est une véritable claque. Esthétiquement d’abord, tant Bonello soigne et rythme avec génie la mise en scène de ce film suspens. Puis claque retentissante étant donné l’écho qu’il fait aux derniers événements terroristes qu’a subi Paris. Pourtant loin de s’enliser dans une polémique inutile et morbide, Noturama jette un trouble dans l’esprit du spectateur, autant fasciné que perplexe à l’égard de l’action des jeunes héros.

3 . Mademoiselle de Park Chan-Wook

4. Swagger d’Olivier Babinet

Des moments toujours drôles et touchants qui révèlent toute l’envie et la fougue des enfants et donnent la pêche ! C’est donc un film positif que nous offre Babinet, généreux et optimiste. Finalement, la vie de cité que dépeint ce documentaire donne envie de crier à tous les enfants, de cité ou non : Let’s swagger ! Fanfaronnez* !

5. La Danseuse de Stéphanie di Giusto

Mathieu Champalaune

1. Un jour sans, un jour avec de Hong Sang-soo

Hong Sang-soo nous avait habitué à un ou deux films par an, cette année il nous a proposé deux films en un. Jouant des variations, Hong Sang-soo nous raconte deux fois la même histoire dans un film émouvant et fascinant.

Personal Shopper  Copyright Wild Bunch Distribution

2. Personal Shopper d’ Olivier Assayas

Assayas surprend avec un film de fantômes à la limite des genres qui a largement divisé. Une Kristen Stewart exceptionnelle et Olivier Assayas, plus brillant que jamais dans sa réalisation froide et percutante pour un grand film troublé sur le deuil.

3. Elle de Paul Verhoeven

4. Midnight Special de Jeff Nichols

Jeff Nichols prouve qu’il est certainement l’un des plus cinéaste américain actuel avec ce merveilleux film qui mélange road-movie et science-fiction et montre que le cinéma peut encore émerveiller.

5. L’Avenir de Mia Hansen-Love

L’autre grand rôle d’Isabelle Huppert cette année. Mia Hansen-Love poursuit son récit intime avec une écriture et une réalisation toujours juste et signe son film le plus abouti.

Astrig Agopian 

Juste la fin du monde    Copyright Shayne Laverdière, Sons of Manual

1. Juste la fin du monde de Xavier Dolan

Belle adaptation de la pièce de théâtre, des acteurs très justes. La musique, la lumière, on sent bien que tout est sous contrôle comme dans les autres films de Dolan. Plus intimiste celui-là peut-être. Beaucoup de gros plans qui mettent en valeur les acteurs (casting = pilier du film selon moi)

2. Spotlight de Tom McCarthy

3. Divines d’ Houda Benyamina

4. Les Huit Salopards de Quentin Tarantino

5. Tombés du ciel de Wistam Charaf

Paul De Ryck

1. Divines d’ Houda Benyamina

2. Spotlight de Tom McCarthy

Un seul trait manquant à la narration de cette enquête journalistique, c’est sa faible dimension politique. Sinon, tout y est : la détermination des journalistes dans leurs recherches progressives, les nombreux obstacles et pressions qu’ils subissent. Le jeu des acteurs est de qualité, particulièrement celui de Mark Ruffalo. Un Oscar critiqué, mais pas nécessairement démérité.

 Captain Fantastic  Copyright Bleecker Street Films

3. Captain Fantastic de Matt Ross

Un titre aux allures de Marvel qui cache une magnifique fable critique de la société consumériste dans laquelle nous vivons actuellement, et qui souligne la difficulté d’échapper à cet univers mondialisé. Drôle, touchant et propice à la réflexion, un excellent film porté par un Viggo Mortensen époustouflant en père de famille seul contre tous.

Diane Lestage

1. Captain Fantastic de Matt Ross

Le coup de cœur de l’année. Un film optimiste et dans la nuance qui alterne entre léger et grave dans un décor magnifique. Une fable philosophique et poétique subtilement interprété par Viggo Mortensen et de jeunes acteurs prometteurs.

Homeland : Irak année zéro – partie 1 / Avant la chute   Copyright Nour Films

2. Homeland : Irak année zéro d’Abbas Fadhel

2002/ 2003 au cœur du conflit en Irak. Une immersion bouleversante de six heures dans la famille du réalisateur Abbas Fadhel. Un documentaire situé quelque part entre intimité et humanité qui vaut tous les discours politiques.

3. Brooklyn village d’Ira Sachs

Avec douceur et amertume, Ira Sachs filme l’amitié de deux adolescents. Une amitié mis à mal face au monde réel des adultes. Il montre le quartier de Brooklyn au plus près de ce qu’il est, sans grandiloquence cinématographique. Un drame qui va droit au coeur.

4. Hedi de Mohamed Ben Attia

Entre sobriété de mise en scène et puissance des émotions, Hedi est un film à part et une tempête cinématographique pour le cinéma tunisien. Le film va au-delà de l’histoire d’amour qu’il présente, pour se concentrer sur un jeune homme qui se cherche et qui a besoin de quelqu’un pour lui révéler qui il est vraiment.

5. Spotlight de Tom McCarthy

Alénice Legoux 

Les Filles au Moyen-Âge  Copyright Potemkine Films

1. Les filles au Moyen Âge d’Hubert Viel.

Un film d’une douceur et d’une poésie incommensurable.

2. Mademoiselle de Park Chan-wook.

3. Le garçon et la bête film d’animation de Mamoru Hosoda

4. Elle de Paul Verhoeven

5. La loi de la jungle d’Antonin Peretjatko

Sophie Rossignol

Toni Erdmann    Copyright Komplizen Film

1. Toni Erdmann de Maren Ade

Sincère, émouvant, poétique… C’est un film qui est une ode à la vie et au lâcher prise. L’actrice principale dans le rôle de femme d’affaires rigide qui se laisse peu à peu aller. Un changement qui donne naissance à des scènes belles et drôles.

2. Mademoiselle de Park Chan-Wook

3.  Julieta de Pedro Almodovar

Le magnifique portrait d’une mère qui cherche à renouer avec sa fille. C’est un film parfois triste mais criant de vérité sur les relations humaines et leur dégradation.

4.  Moi, Daniel Blake de Ken Loach

Le tableau d’une réalité sociale difficile et injuste qui donne lieu à un film poignant mais qui ne sombre jamais dans le pathos.

5. Divines d’ Houda Benyamina

Un film multiple qui traite aussi bien l’amitié, la reconnaissance, l’amour et qui donne pour une fois la voix à des femmes. Le final est grandiose amené par une tension qui grandit petit à petit.

Lisha Pu

The Assassin      Copyright Delphi Filmverleih

1. The Assassin de Hou Hsiao-hsien

Œuvre de l’absolu. Splendide. Où les mouvements deviennent de la danse et les paysages, des visages.

2. Malgré la nuit de Philippe Gandrieux

Exploration nébuleuse à travers plusieurs variations autour de la condition humaine, où se mêle désires et délires.

3. The Neon Demon de Nicolas Winding Refn

4. Saison 1 de The Girlfriend Experience de Amy Seimetz, Lodge Kerrigan et Steven Soderbergh

Fascination introduction dans le monde du sexe tarifié de luxe, mise en scène chirurgicale, distribution remarquable, notamment portée par la magnétique et intrigante actrice Riley Kerough, que l’on a aperçu dans le dernier Mad Max et que l’on verra prochainement dans American Honey d’Andrea Arnold.

5. Baden Baden de Rachel Lang

L’un des meilleurs films féministes de l’année. Une héroïne ultra-contemporaine, en proies à des désirs contradictoires, bref, une jeunesse paumée, mais infiniment libre.

Thomas Jack

Demolition     Copyright 2016 Twentieth Century Fox

1. Démolition de Jean-Marc Vallée

Un film simple et efficace qui traite du sujet ô combien complexe qu’est la dépression. Dans ce film on suit un personnage principal interprété avec brio par Jake Gyllenhaal dans son combat contre ce mal interne sans pour autant sombrer dans le pathos et en accédant à sa façon particulière de gérer tout cela.

2. Dernières nouvelles du cosmos de Julie Bertuccelli

Qui a dit que les autistes manquent d’intelligence ? On a souvent tendance à croire que les sourds muets sont bêtes, bien malgré nous, alors que dire des autistes sans parole ? Ce film fait un joli pied de nez à nous croyance et nous immerge dans ma vie de Babouillec et sa mère. À voir absolument.

3. Mademoiselle de Park Chan-Wook

4. Nocturama de Bertrand Bonello

Qu’est-ce qui, entre son rythme haletant et sa parfaite inclusion dans le présent rendent Nocturama remarquable ? Sûrement les deux. Nous suivons pendant une nuit des jeunes devenus terroristes, ni héros ni antagonistes, on finit par s’attacher à ce groupe, à leurs complexités et richesses, jusqu’au bouquet final et sa froide réalité.

5. Ma vie de courgette de Claude Barras

On entend souvent qu’il faut préserver les enfants de certains sujets. Pourtant il arrive que certain.e.s y soient confronté.e.s malgré tout. Les protagonistes de Ma vie de courgette font partie de ces enfants. Le film a la richesse de s’adresser à tout le monde avec des mots d’enfants, de montrer que ce n’est pas le sujet qui est problématique mais son traitement, et que le fatalisme ne devrait pas avoir de place dans l’éducation.

Benoît Michaëly

1. Mademoiselle de Park Chan Wook

2. Toni Erdmann de Maren Ade

 Premier Contact   Copyright 2016 Sony Pictures Releasing GmbH

3. Premier Contact de Denis Villeneuve

4. Elle de Paul Verhoeven

5. Midnight Special de Jeff Nichols

Une nouvelle année cinématographique commence, et nos rédacteurs ont déjà un certain nombre d’attentes ( plutôt éclectiques) parmi lesquelles :

Certaines femmes de Kelly Reichardt

Voyage of time de Terrence Malick

Bitter Money de Wang Bing

Golden Exits d’Alex Ross Perry

Creepy de Kiyoshi Kurosawa

Orpheline d’Arnaud des Pallières

Après la tempête de Hirokazu Kore-eda

La La Land de Damien Chazelle

Silence de Martin Scorcese

T2 Transporting de Danny Boyle

Ghost in the Shell de Rupert Sanders

Gold de Stephen Gaghan

Blade Runner 2049 de Denis Villeneuve

Kingsman : le cercle d’or de Mattew Vaughn

Les fantômes d’Ismael d’ Arnaud Desplechin

Weightless de Terrence Malick

Primaire d’Hélène Angel

Split de M. Night Shyamalan

Life de Daniel Espinosa

Brain of fire de Gerard Barrett

Dunkerque de Christopher Nolan

La Communauté de Thomas Vinterberg

Auteur·rice

J'entretiens une relation de polygamie culturelle avec le cinéma, le théâtre et la littérature classique.

You may also like

More in CINÉMA