ART

The Sky’s The Limit : l’art aéroportuaire

Toujours plus grands et toujours plus nombreux, les aéroports deviennent aujourd’hui de véritables lieux de vie. La tâche est pourtant titanesque : transformer d’immenses hangars en un espace agréable pour des voyageurs souvent fatigués et dans un état proche de celui du zombie. L’art n’est peut-être pas la première idée qui vient à l’esprit, mais il occupe cependant une place de choix dans ces lieux.

A la manière de la scénographie des musées, les aéroports choisissent eux aussi différentes mises en scène pour leurs œuvres. Maze a sélectionné pour vous quatre œuvres parmi les plus impressionnantes.

CDG – Art et Culture

Nous commençons notre tour d’horizon par la capitale française, Paris. Ici, plus que l’art ce sont les musées que l’on retrouve. Grâce à des collaborations avec les grands musées parisiens, le groupe Aéroports de Paris a en effet pu mettre en place divers espaces et expositions à Roissy Charles de Gaulle. Petit palais, manufacture des gobelins, Versailles, le Louvre ou encore la cité de la céramique de Sèvres, cet espace se veut un véritable écrin pour le patrimoine conservé dans ces lieux chargés d’histoire. Cette idée permet de prolonger la mise en valeur des richesses françaises jusqu’au départ des touristes et offre aussi un aperçu de celles-ci à ceux qui ne font que passer par CDG.

(c) Be-gourmet.fr

© Be-gourmet.fr

Espace Musée – Aéroports de Paris

Plus d’info : http://espacemusees.com/index.php

ORD – The Sky’s The Limit

Très affecté par les attentats du 11 septembre, le secteur aérien américain a longuement réfléchi à un moyen de faire garder leur calme aux voyageurs avant de prendre leurs vols. Une des solutions auxquelles ils sont parvenus est d’intégrer de multiples œuvres d’art pour les distraire et leur faire oublier, même si ce n’est que temporairement, qu’ils sont à deux pas de leurs avions. Chicago nous présente ici un concept très répandu en Amérique du Nord : celui d’intégrer l’art dans l’architecture. Cette intégration se fait ici sous la forme d’une immense fresque au plafond. On retrouve ainsi un jeu de lumière via des mètres de néons et du verre teinté.

(c) Kinchloe Photography

© Kinchloe Photography

The Sky’s the Limit – Michael Hayden

Plus d’info : http://www.flychicago.com/ohare/EN/AtAirport/Facilities/AirportArt/Pages/default.aspx

 

BER – GATE X

A Berlin, ce n’est pas la peine de chercher l’œuvre, car vous ne la trouverez point. Ici, une approche numérique a été effectuée avec des applications web de réalité virtuelle. Celles-ci dévoilent un univers parallèle au sein de l’aéroport. Plus moderne, cette approche est également pertinente dans le sens où le spectateur n’est ici pas passif : il cherche activement l’œuvre (et non, ce n’est pas une copie de Pokémon Go, le projet est antérieur à l’application !). Grâce à son téléphone, il fait apparaitre des silhouettes similaires à celles présentées dans les cartes d’évacuation des avions. Un autre moyen peut-être de sensibiliser le public au-delà de la chorégraphie habituelle des hôtesses de l’air et des stewards.

(c) Soundstudieslab.org

© Soundstudieslab.org

Gate X – Björn Melhus

Plus d’info : http://www.berlin-airport.de/en/ber/the-excitement-of-airports/art-on-architecture/

DFW Circling

Enfin, l’aéroport de Dallas nous propose une œuvre similaire à celles de Jeppe Heim : un labyrinthe que le voyageur découvre de son propre chef. L’objectif est de permettre au spectateur de “sortir” de l’aéroport et d’entrer dans le monde de l’œuvre. L’œuvre n’est ainsi plus seulement visuellement intéressante, mais elle engage physiquement qui s’y intéresse. Mais attention, il y a également un second objectif qui est de faire redécouvrir le bâtiment lorsque le sectateur sort de l’œuvre. Cela permet de briser la monotonie de ces immenses ensembles de verre et de métal.

(c) Dallaw Fort Worth Airport

© Dallaw Fort Worth Airport

Circling – Christopher Janney

Plus d’info : https://www.dfwairport.com/art/P1_017254.php

Lors de vos prochains voyages, pensez à chercher l’art qui se cache probablement dans votre aéroport de passage. Il est probable que vous le trouviez, et peut-être même qu’il vous surprendra !

Vous pourriez aussi aimer

More in ART