SOCIÉTÉ

Les États-Unis se Trump-ront-ils ?

Le 16 juin dernier, Donald Trump a annoncé sa candidature à l’investiture républicaine pour la présidentielle américaine de 2016. Les éditorialistes politiques n’ont pas su s’ils devaient prendre sa candidature au sérieux. Le businessman milliardaire est rapidement devenu la risée du web et des talk-shows. Pourtant, le dernier sondage de Fox News le place en seconde position dans les intentions de vote pour la primaire républicaine, juste après un certain… Jeb Bush. Alors Trump for president ? Retour sur un parcours singulier.

Né à New York en 1946, diplômé en économie, il travaille tout d’abord dans l’entreprise de son père, « son mentor », avant de connaître quelques succès dans l’immobilier. La suite, on la connaît, l’entrepreneur se bâtit un empire et de nombreuses Trump Towers sont construites. Il a d’ailleurs annoncé sa candidature dans la Trump Tower de Manhattan. Quatre mariages, cinq enfants. On retrouve souvent la famille Trump dans les pages des magazines people. Mais ce n’est pas tout. « The Donald », tel qu’on le surnomme outre-Atlantique, se définit lui-même comme l’incarnation du self made man et de l’american dream. Et le milliardaire est devenu une célébrité car il se vend : il présente sa propre émission à la télévision « The Apprentice » où des candidats tentent de décrocher un job dans son entreprise, des livres pour aider les jeunes entrepreneurs à « devenir riche » ou à « penser comme un champion ». Donald Trump devient donc une marque, un style de vie.

Sa candidature est désormais prise au sérieux, et il faut dire que les sondages lui sont plutôt favorables pour l’instant. Le slogan « Make America Great Again ! » résume bien le fil conducteur de sa campagne : les États-Unis sont affaiblis et le rêve américain est mort, lui va le raviver et créer des emplois. Étant riche, il n’aura aucun problème à financer à sa campagne. Signe distinctif : une coupe de cheveux subtilement travaillée à faire pâlir d’envie Ken, qui fait beaucoup jaser. Atout charme : sa fille Ivanka qui interviendra dans sa campagne. Atout mignon : son plus jeune fils Barron, , neuf ans toujours aux côtés de papa. Une sorte de culte de la personnalité est mise en place autour de Trump, et ses enfants sont toujours là pour le soutenir. « He’s built a hell of a company, he should embrace it » a déclaré son fils Éric sur Fox Business. L’argument est là : il a réussi, et il va désormais faire réussir les Etats-Unis et les citoyens américains.

Mais ce personnage excentrique est très controversé et il crée souvent la polémique. Il est accusé d’être misogyne, la dernière illustration étant ce tweet à propos d’Hillary Clinton : « Comment peut-elle satisfaire son pays si elle ne satisfait pas son mari ? ». Pas très élégant. Il est également accusé de racisme, envers les hispaniques notamment. Ses derniers propos sur les migrants mexicains qu’il a qualifiés de criminels et de violeurs ont provoqué un tollé sans précédent. La chaîne NBC sur laquelle est diffusée son émission l’a radié, et souhaite abroger la couverture de Miss USA et Miss Univers car il détient des parts dans ces concours de beauté. Plusieurs célébrités latinos comme Shakira, America Ferrera ou l’actuelle Miss Univers d’origine colombienne Paulina Verga ont dénoncé ses propos. La Colombie a décidé de ne pas accueillir Miss Univers et les organisateurs du concours Miss Mexique ont décidé de ne plus participer au concours. Le magnat de l’immobilier a avoué qu’il ne s’attendait pas à de telles réactions en cascade, et que cela était sans aucun doute mauvais pour les affaires.

Trump est aussi connu pour être l’un des plus virulents opposants à Barack Obama. Mise à part les reproches faits à sa politique, Donald Trump soutient qu’Obama est un président illégal. En effet, il affirme que ce dernier est né au Kenya et non pas aux Etats-Unis, ce qui rendrait son élection invalide. La Maison Blanche a publié l’acte de naissance original du président qui montre que ce dernier est né à Hawaï, mais le candidat atypique continue de semer le doute.

Donald Trump est donc un candidat original à la présidence qui possède des atouts : sa célébrité, son succès, sa richesse, sa famille. Mais qui reste controversé pour ses propos misogynes ou racistes. Toutefois, la polémique n’a pas altéré les sondages. Un candidat à suivre donc.

Auteur·rice

Astrig Agopian
Secrétaire générale de la rédaction du magazine Maze. Provinciale provençale étudiante à Sciences Po Paris. Expatriée à la Missouri School of Journalism pour un an. astrig@maze.fr

Vous pourriez aussi aimer

More in SOCIÉTÉ