MUSIQUE

Trans Musicales 2014 : Rencontre avec La Fine Equipe

A l’occasion de la sortie de La Boulangerie 3 et de leur passage aux Trans Musicales de Rennes, nous avons pu interviewer les quatre gars de La Fine Equipe et découvrir le parcours de ces mélomanes, leur travail en équipe ou en pâtisserie mais aussi la gestion du label Nowadays Records.

Qui est La Fine Equipe ?

C’est Blanka, Gib, oOgo et Chomsky, trois beatmakers DJ marseillais et un parisien. Tout ce petit monde s’est adapaté à la vie parisienne.

… et soutient quelle équipe de foot du coup ?

On soutient aucune équipe de foot pour éviter toute tension à l’intérieur du groupe.

Comment est née cette Fine Equipe ?

On s’est rencontrés autour du scratch au début des années 2000, on avait ce projet d’avoir un groupe de DJ un peu à la C2C ou à la Birdy Nam Nam. On a jamais fait les championnats mais on faisait de la musique comme si et on avait des émissions de radio à Marseille sur Radio Grenouille et Radio Galère notamment. On a commencé à s’intéresser à faire vraiment de la musique pour scratcher dessus et puis encore aller plus loin. On s’est retrouvés à avoir envie d’être ingés son pour s’occuper des projets des autres. On est donc montés à Paris pour faire une formation d’ingé son. C’est là qu’on a rencontrés Chomsky, le parisien. Il a été très rapidement adoubé et intégré dans notre petit collectif. Mais avec La Boulangerie, La Fine Equipe s’élargit …

Justement, entre la création du label Nowadays Records et les différents albums La Boulangerie : pourquoi vouloir toujours  travailler avec du monde autour ?

On aime beaucoup partager. Nowadays Records au départ ça a été créé pour sortir Fantastic Planet qui était l’album entre La Boulangerie 1 et La Boulangerie 2. On a toujours eu des élans d’indépendance donc oOgo et Chomsky (Hoosky) ont monté le label Nowadays pendant que Blanka faisait son studio de mastering et moi (Gib) le studio d’enregistrement et de mixage. Du  coup, on a tout l’équipement pour rester indépendants et pour faire nos projets à notre rythme et surtout à notre envie. Avec la Boulangerie, LFE s’est encore plus élargie puisqu’on invite plein de copains, de beatmakers et des gens qu’on apprécie beaucoup, humainement d’abord et artistiquement ensuite, qui peuvent être des gars énormes comme des gars qu’on connaît pas encore. L’idée c’est de réussir à réunir tout ce monde là sur un projet et promouvoir la scène beatmaking française, faire une espèce de photo de l’état de cette scène, en 2014, pour La Boulangerie 3.

Sachant que vous aimez collaborer avec d’autres artistes, quels sont ceux avec qui vous rêveriez de pouvoir collaborer ?

Oogo : Moi perso, dans les grosses stars actuelles, je dirais… Pharrel Williams. C’est un des plus gros artistes du moment. C’est un mini Mickael Jackson du moment, c’est un gros gars hyper complet qui est un génie aussi à la prod’, en composition et qui sait créer des trucs qui coulent de A à Z. Il a pas trop fait de fautes. Après il y a 1000 autres artistes… dont des artistes morts.

Mr Gib : A une autre échelle, un mec que j’estime énormément… c’est Imhotep, l’architecte musical de IAM. Y’a une série d’albums sur Nowadays qui s’appelle Just A Lil’Beat. Le premier c’était Hoosky et le deuxième Mr Hone & Geteye. Y’en a un qui est en préparation, c’est Phazz & Everydayz et moi j’adorerais faire un Juste A Lil’Beat Gib et Imhotep, ça serait un super aboutissement.

Comment travaille La Fine Equipe : d’abord chacun individuellement ou vraiment avec une cohésion d’équipe ?

La plupart du temps, on fait nos devoirs chacun de notre côté et puis ensuite on fait écouter aux copains pour voir leurs réactions, quelles remarques ils peuvent nous faire et, éventuellement, ça peut être aussi un truc tout bête : je me souviens par exemple d’avoir donné un sample indien à Chomsky et il l’a retourné et fait un super morceau avec. C’est un échange tout le long. Mais parfois ça peut être aussi quelqu’un qui arrive avec un morceau tout fini. Sinon y’a eu la collaboration avec Fakear qui s’est faite. C’est Chomsky qui a fait écouter le morceau à Fakear et il a accroché et ça a donné Cheese Naan qui est sur La Boulangerie 3. En fait, il n’y a pas de règles, comme pour les pâtissiers : quand ils sont ensemble et qu’ils veulent faire un nouveau truc ils essayent et puis voilà.

Concernant votre dernier EP Lov For Eva, on entend des sonorités plus sucrées/estivales que sur Gremlins par exemple : ça annonce un tournant ou c’était surtout pour s’éclater et faire autre chose ?

On essaye de pas trop se donner un cahier des charges trop précis, on essaye de suivre un peu nos envies. On fait de la musique pour faire de la musique et là il se trouve qu’on a eu une phase où on avait envie de faire un truc noir et obscur avec Gremlins. Ensuite on a tourné, on a défendu notre projet en live, et on a pas mal voyagé et donc reçu énormément de bonnes ondes. Lov For Eva c’est venu de notre séjour en Grèce où on a été hyper bien accueillis et les gens qui nous ont accueilli nous ont envoyé un message en disant “LFE = Lov For Eva“. On a trouvé ça super et on s’est dit que ça résumait bien l’ambiance du moment.

Vous avez des influences assez larges, vous écoutez quoi ?

Oogo  : On écoute beaucoup beaucoup de musique, on est des gros consommateurs de musique, de tous les styles. Après c’est vrai qu’on écoute en majorité ce qui a un rapport avec les musiques rythmiques, tout ce qui vient un peu du groove, du hip-hop, de la soul. Mais moi par exemple en ce moment j’écoute pas mal d’artistes sur soundcloud, de beatmakers. Pour prendre les grands noms y’a par exemple Flying Lotus qui a sorti un album y’a pas longtemps, après y’a aussi des mecs comme Carmack. Pour parler en terme de label, y’a Stones Throw, Brainfeeder, Soulection ou Cosmonostro. Y’a beaucoup de musiques, y’en a jamais eu autant avec soundcloud.

Mr. Gib : Pour moi y’a Lost Midas que je viens de découvrir et qui est super. Sur le label Stones Throw il y a aussi un groupe qui s’appelle SILK Rhodes. Je surveille aussi pas mal le label Stones Throw et aussi Jakarta Records. J’aime aussi beaucoup le dernier album de Guts que j’ai eu le plaisir de mixer dans mon studio. Et pour finir, un artiste qui s’appelle Asagaya, qui va sortir un album au mois de février que j’ai aussi mixé. J’ai la chance de pouvoir travailler sur des projets qui vont sortir dans quelques mois, et c’est un vrai plaisir.

Quels sont vos projets pour la suite ?

Les dates de tournée vont nous occuper un petit moment… on espère longtemps parce qu’on veut défendre ce projet vraiment avec cœur, en France déjà et on espère aussi en Europe plus loin. Après il y a la gestion du label pour oOgo et Chomsky, il y a leur projet en duo qui s’appelle Hoosky, il y a les studios d’enregistrement à gérer etc. Au printemps, on va sûrement sortir un EP avec des featurings vocaux… pour rester large.

Vous pourriez aussi aimer

More in MUSIQUE