CINÉMA

Joséphine Japy

Souvenez vous de cette bonne grosse comédie que vous regardiez collégien croquant le popcorn. Souvenez vous de Neuilly sa mère. Oui, il y a le héros super mignon et il y a la fille qu’il aime. Vous l’aviez oubliée ? C’est normal. Joséphine Japy n’a pas une gueule comme le cinéma les aiment. Joli visage d’enfant malgré ses maintenant 20ans, elle a bien peu joué. Mais voilà, Mélanie Laurent et son film Respire en ont décidé autrement et lui ont donné un rôle torturé, instable. A priori, dans la première heure du film son jeu est relativement banal mais lorsque cette gentille fille se décide à faire péter les murs, c’est avec force et détermination. Ce qui lui était défavorable au début est finalement un atout : la  fille de bonne famille aurait un sacré carafon. Pour sublimer le tout, le regard caméra et la magie Japy opère : nous sommes sous le charme.

Auteur·rice

Vous pourriez aussi aimer

More in CINÉMA