CINÉMA

Jersey Boys

Le nouveau Clint Eastwood est comme un bonbon difficile à avaler, compliqué à digérer mais dont la saveur reste longuement en bouche.

Oui oui, Clint Eastwood a sorti un film. Mais il n’y a eu presque aucune promotion en France. La raison paraît simple, Franki Valli et les 4 saisons ne sont pas des musiciens très connus dans l’Hexagone. Ceci dit, une fois que l’on a vu le film, on prend conscience de toutes les chansons encore célébrées aujourd’hui qu’ils ont pu écrire.

Bref, un biopic musical réalisé par Clint Eastwood ça surprend. Mais ça marche. Le grand Clint ne fait pas que retracer l’histoire de ces 4 gars qui vont s’en sortir grâce à la musique, il réinvente le genre du biopic. Pour une fois, les 4 personnages s’adressent au spectateur, ils parlent de leurs sentiments, leurs émotions, de leurs vies. On a plus besoin d’une grande composition d’acteur avec des scènes plus tire-larmes les unes que les autres pour arriver à comprendre ce que le personnage ressent. L’idée n’est pas extraordinaire, s’adresser à la caméra aujourd’hui n’est plus spectaculaire, mais cela change tout, cela réinvente le biopic et cela permet, enfin, de réussir un biopic ! Cela est en plus sublimé par un esthétisme absolument parfait, avec une lumière magnifique et une photographie splendide.

 Eastwood fait le choix de garder les acteurs de la pièce de Broadway qu’il adapte et il faut rendre hommage à ces 4 très belles performances. Ils chantent, ils dansent, ils crient et ils pleurent, toujours avec brio. Malgré tout, on peut regretter l’intention de trop bien faire et d’être trop exhaustif dans son film et ainsi de nous infliger une première heure assez imbuvable pour un réalisateur de cette trempe. A part cela c’est un petit bijou qui se regarde avec beaucoup de plaisir et on ressort une fois de plus émerveillé par le talent d’Eastwood.

Auteur·rice

Vous pourriez aussi aimer

More in CINÉMA