ART

Picasso, inoubliable

Pablo Picasso, Georges Braque, deux peintres de renom et talentueux. En 2013 cela fait 40 ans et 50 ans qu’ils ont disparu. Et pourtant, le mouvement dont ils ont été à l’initiative (aux côté de Léger, ou Gleizes) au début du XXème siècle, reste ancré dans la mémoire collective. Le cubisme, un tournant dans l’histoire de l’art. Le cubisme, une nouvelle forme pour une nouvelle ère. Le cubisme, un mouvement d’avant-guerre et d’avant garde, qui bien après son implosion a continué de voir s’épanouir des toiles de ses maîtres ainsi que son importance.
Mais quel est l’acteur principal de son ascension ? Quel est l’homme qui a le mieux traversé l’histoire ?
Pablo Picasso, ai-je envie de répondre. C’est l’espagnol, qui revient sans cesse dans la bouche des enfants se sensibilisant à l’art, comme dans celle de grands amateurs. Picasso, un nom qui ne s’oublie pas. Pourquoi ?
Peut-être parce que l’artiste fut aux arts plastiques ce que Mozart fut à la musique classique. Un jeune virtuose, né en 1881 à Malaga, dont les premiers tableaux sont signés à peine huit ans plus tard. Avant d’être un prodige cubiste et surréaliste, Picasso était un dessinateur hors pair.

Petit Picador Jaune (1889)

Petit Picador Jaune (1889)

C’est à 15 ans à peine qu’il réalise des toiles aussi importantes que Science et Charité, et à partir du début du XXème (1901 pour être précise) l’artiste commence à prend l’envergure qu’on lui connaît, en débutant sa période bleue, suivie de la rose. C’est enfin, en 1907 qu’arrive la réelle rupture, le renouveau, Les Demoiselles d’Avignon sont peintes et par la même occasion le cubisme débute. Cette période qui le rend célèbre, et qui le fait entrer de son vivant dans l’Histoire.
Mais ça ne répond pas à pourquoi lui …
Henri-Georges Clouzot, en 1955, alors que Picasso est dans la force de l’âge et n’a plus besoin de parfaire son image, réalise le Mystère Picasso. Un documentaire, sans paroles, hormis l’explication concise du début. Mais il n’en a pas la nécessité, puisqu’en 74 minutes, l’image répond à un seul besoin. Celui de comprendre, ou du moins essayer. Comment fait-il ? Que se passe-t-il ? Hypnotisé par les gestes, la précision, la construction ou la déconstruction, le cinéaste, par un pari audacieux, nous amène à suivre le pinceau. Mais justement, Pablo ne se comprend pas, il ébahit de par sa précision. Un trait anodin revêt ceux d’un personnage féminin, un point prend la place d’une pupille, un angle droit, celui d’un nez. Le tout orchestré par une bande son, donnant du rythme aux réussites et rarement aux échecs. Un demi-siècle après, on peut encore observer ses méthodes. Et une chose frappe : l’aisance.
Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n’est rien.” disait Paul Valéry, or avec Picasso les deux sont au rendez-vous.  Un talent doublé d’audace et de travail, qui ne font que cultiver une insolente facilité et une mise en danger qui est là pour le servir. Mais plus que ça, si on retient Guernica (1937), c’est que l’engagement rejoint les doigts et l’habileté. Les évènements le rattrapent, et les significations données à ses œuvres peuvent toucher toute une population accablée par les guerres. L’art se transforme en arme et dénonce les horreurs perpétrées par Franco durant la guerre civile. Le cas de Guernica n’est qu’un exemple de ce qu’a pu subir l’Espagne. L’œuvre se place comme une illustration des sombres jours de la péninsule Ibérique.

40-12-17/35

Picasso, ne peut s’oublier. Face à ses œuvres, son engagement, sa bonhomie et ses nombreuses femmes et muses, des aspects de sa personne restent. En lui, on peut se reconnaître, on peut interpréter, imaginer et s’évader. Sa vie bien remplie laisse songeur. Et ce qu’il nous laisse impressionne : plus de 50 000 œuvres entre tableaux, dessins, estampes, céramiques ou sculptures. Une quantité colossale pour un seul homme, qui n’a pas fini de repaître nos appétits intellectuels.

Auteur·rice

En amour avec la diversité artistique, immergée dans les images et les sonorités, en quête d'une fameuse culture hybride, à la croisée des idées. Sur la route et sur les rails, entre la France et les festivals.

You may also like

More in ART