LITTÉRATURE

Hommage : Tom Clancy

Baltimore en aura enterré des hommes de lettres ! On se souvient d’Edgar Allan Poe le créateur du genre policier qui s’y éteignit en 1846 , et bien aujourd’hui c’est au tour de Tom Clancy de rendre l’âme dans cette ville portuaire. Hospitalisé pour une maladie visiblement fulgurante, le passage au mois d’octobre lui aura été fatal et laisse le genre du techno-thriller orphelin.

Tom Clancy à la base navale de Norfalk en 2004 par Stephen M.Katz/AP Photo

Tom Clancy à la base navale de Norfalk en 2004 par Stephen M.Katz/AP Photo

Pas moins de 25 best-sellers témoignent du travail acharné de celui qui, pourtant, ne semblait pas destiné à publier la moindre ligne. Devenu courtier en assurance après des études d’anglais, sa passion première pour les combats et l’armée ne s’est jamais tarie. Se voyant jugé inapte pour participer à la guerre du Vietnam à cause de problèmes de vue, Clancy décida de vivre son rêve en inventant des histoires qui n’ont rien à envier à la réalité. A défaut d’une santé parfaite, Clancy s’est tout de même illustré avec ce coup de maître qui l’a fait verser sur le papier les attentats du 11 septembre avant même qu’ils ne se produisent ! Élan médiumnique, ou simple hasard ? Il n’en demeure pas moins que l’approche très pointue des techniques d’espionnages et des relations géopolitiques conflictuelles étaient le pain quotidien de ce civil étonnant. Homme ancré dans les affaires, non pas d’états, mais financières, c’est tout naturellement que Clancy a senti que le filon littéraire pouvait lui apporter de nombreuses opportunités. La plus rentable aura été d’adapter ses intrigues romanesques sur les écrans de consoles. Les jeux vidéos estampillés sous la direction de la société Red Storm Entertainment, aujourd’hui reprise par Ubisoft, en sont un bon exemple.

Là où Tom Clancy aura laissé sa marque la plus profonde est dans le genre du thriller moderne. Apportant une véritable respiration au roman d’espionnage, c’est en effet l’auteur qui a vraiment fixé les bases du techno-thriller, soit du thriller qui plonge le lecteur dans un monde moderne menacé par des catastrophes politiques (guerres…) où seul un héros aidé des technologies de pointe peut parvenir à restaurer l’équilibre. Cela peut sembler monnaie courante désormais, mais en 1984, année de parution du premier roman à succès de Clancy intitulé Octobre Rouge, cette veine littéraire n’était pas encore très aboutie. La battant en brèche tout au long de sa carrière littéraire en laquelle il ne voyait rien d’autre qu’un “travail”, il signera tout de même, et par delà la mort, son 17ème roman intitulé Command Authority qui doit paraître en décembre aux éditions Putnam’s Sons. En attendant la sortie  de ce nouveau scénario catastrophe, et qui sait, peut-être prophétique, vous pouvez toujours jouer à Splinter Cell ou Rainbow Six, deux des nombreux jeux vidéos scénarisé par le roi du techno-triller !

Auteur·rice

Maître ès lettres. Passionnée par la littérature et les arts | m.roux@mazemag.fr

You may also like

More in LITTÉRATURE