MUSIQUE

The Bewitched Hands, Crane Angels et Yeti Lane, soirée pop made in France.

Le 2 mars dernier avait lieu au Forum de Charleville-Mézières une soirée sur le thème de la pop, organisée par l’association Flap, avec les groupes Yéti Lane, Crane Angels et the Bewitched Hands.

Les lumières s’éteignent une première fois et  Yéti Lane, duo originaire de Charleville-Mézières, qui avait, une fois de plus, convaincu la critique avec leur second album “The Echo Sound” en novembre 2012, entre sur scène.  On entend peu le chant, les rythmes se ressemblent, mais leurs mélodies pop psyché, parfois proches de l’électro, nous envoûtent tout de même beaucoup. Une assez bonne entrée en matière pour cette soirée haute en couleurs.

Crane Angels, une bande de neuf personnes, investit ensuite la scène et nous éblouira avec une pop dansante pendant une heure. A première vue, on peut s’effrayer de voir autant de personnes, d’instruments et surtout de micros sur scène , et se demander comment ce concert ne peut pas se terminer en un vacarme sans queue ni tête. Mais il n’en est rien, les musiciens sont tour à tour chœurs ou lead singer le temps d’une chanson, et on ressent une belle harmonie entre les membres du groupe. Leur style se rapproche d’Arcade Fire ou encore du groupe français Concrete Knives, avec un coté catchy teinté de folk. On se laisse emporter par des mélodies, parfois très douces, comme “Five Years” ou plus agressive comme “Attila” . Une très belle découverte, un groupe à suivre de près.

The Bewitched Hands

The Bewitched Hands

A peine le temps de se remettre de nos émotions, que les rémois de Bewitched Hands commencent leur magnifique set à l’image de leur second album “Vampiric Way“, sorti en septembre 2012. Les chansons aux sonorités 60’s s’enchainent et l’on est une nouvelle fois transporté dans leur univers, notamment avec les titres “Thank You, Goodbye, It’s Over” , “Happy with You” ou encore la magnifique ballade “Words Can Let You Down” . Le groupe est en harmonie avec le public, le chanteur s’autorise même un bain de foule au milieu du concert.

Une soirée qui nous montre que la pop française, qu’elle soit folk, psyché, proche de l’électro ou vintage, a encore de beaux jours devant elle.

Crédit photo  © Hervé Dapremont

Auteur·rice

Etudiante en science politique à Lille et passionnée de musique.

You may also like

More in MUSIQUE