CINÉMA

Cinéma, l’influence poétique de 2013 !

Poésie… dont la rondeur ou la sécheresse interroge et émeut, poésie qui livre au cinéma certaines de ses plus belles  créations, étonnante et dérutante. Réalisations douée d’une touche, une touche supplémentaire, de vie, sensibilité d’une vision, encrée dans les rêves. Si le mot poésie nous fait imaginer le cinéma d’une manière plus singulière, c’est que ses chefs d’oeuvres ont été souvent des films qui nous ont transportés autre part, nul part peut être mais avec lyrisme et grain de folie. Désuet la poésie ? Si un cinéma plus engagé plus politique et inscrit dans le réel est souvent plébiscité pour interroger les formes de façon plus frontale : APRES MAI par exemple ou les films de Georges Clooney, il y a toujours eu des films dont le charme poétique était là pour nous faire tout simplement rêver.

Dans un monde de cynisme assumé, la place de la poésie est-elle encore défendable ? OUI ! les films de 2013 célèbrent les auteurs de récits poétiques et nous immerge dans les voyages du coeur, le soulèvement de la liberté et autres fonds sensibles.

Le film ” L’écume des jours” retient l’attention de tout amateur de poésie folklorique, voir dramatico-burlesque, l’adaptation du fameux livre de Boris vian, qui fait parti de ces oeuvres dont l’idée et le sens lyrique sont évidents, s’annonce des plus charismatique à l’écran ! Avec Romain duris et Audrey tautou en tête d’affiche, le film nous promet de plonger dans un univers de fantaisie amoureuse vivante de surprises. Il raconte l’histoire d’un couple, celui d’un homme inventif et excentrique et d’une femme qui semble être l’incarnation d’un vieux blues. Cette dernière va tomber malade…d’un nénuphar poussant dans ses poumons… Michel gondry s’approprie cette petite romance faite de merveilleux et d’étrange.

jours

“Fanny”, explore lui marcel pagnol, et sa trilogie marseillaise. Une femme attend un enfant d’un marin parti en mer, à cause de cette situation, elle va accepter de se marier à panisse. Abandon, douleur d’êtres pour qui la vie devient soudainement compliquée, valse de sentiments et personnages poétiques, le film marquera certainement 2013.

fanny

Enfin, le roman déjà adapté et cultissime “les misérables” se hisse sur les toiles, chef d’ouevre d’hugo au corps triste et engagé, le récit de cette bande de pauvres vagabonds poétisé par l’auteur de “cromwell” est aujourd’hui une comédie musicale jouée a brodway, le cinéma s’est emparé de ce succès ! Espérons que cette fresque historique grandiose du romantisme ne perde ainsi pas de se force d’âme, que les rêves brisés de ses héros miséreux et beaux ne soit pas transformés en super production hollywodienne…

Voici donc 2013 qui renoue avec les romanciers de la poésie, laissant planer l’idée rassurante et joyeuse que, non le cinéma poétique n’est pas un art délaissé, que son aura et sa sensibilité n’ont pas déserté les salles, que les formes lyrique sont plus que jamais d’actualité, dans ce monde qui souffle la froideur et qui bride les esprits rêveurs. Poésie guide toujours les réalisateurs et les coeurs, tant mieux !

Auteur·rice

You may also like

More in CINÉMA