CINÉMA

Savages

     Ben et Chon deux jeunes californiens sont à la tête d’un commerce florissant d’herbe de haute qualité auquel le criminel cartel de Baja s’intéresse grandement. Mais ils forment également un couple à trois avec la sensuelle Ophélie baptisée O.

Chon interprété par Taylor Kitsch, Blake Lively dans le rôle d’Ophélie et Ben interprété par Aaron Taylor-Johnson.

Ces dix dernières années Oliver Stone avait délaissé son plaisir de filmer dont U-Turn transpirait, préférant le quasi-documentaire mettant l’Amérique yeux grands ouverts face à ses tourments.  Mr Stone revient à la fiction , c’est Laguna Beach et le Mexique, c’est l’amour et les masques de la fête des morts, c’est torride et sa à la saveur du sang ; c’est Savages.  Où le réalisateur se livre à un insatiable jeu de contraste pour placer l’interminable guerre de la drogue dans l’univers du glamour, thème qu’il avait déjà abordé en tant que scénariste du grand Scarface.

Les premières minutes du film annonce parfaitement ce passage constant de la beauté, à l’horreur. Une vidéo amateur laissant découvrir des otages dans un environnement sombre et inquiétant ouvre le bal interrompu par la sensualité de la voix de O faisant corps dans des images noirs et blanc en bords de mers digne des films de l’age d’or Hollywoodiens. Seul les énigmatiques paroles d’Ophélie sur l’incertitude qu’elle soit en vie à la fin de son récit lie les deux images entre elles. Alors le spectateur s’interroge, puis s’inquiète, pourquoi elle ? Pourquoi ces images ? Oliver Stone vous présentes le nouveau visage de cette guerre de plus en plus invisible et insaisissable et pourtant bien réelle, elle est partout et nulle part à la fois. Un clic, un mail, un portable , une vidéo, des codes informatiques, un appel et de linceul vous êtes habillés. La vie de O est régie par cela. Ben, joué par Aaron Taylor-Johnson et Chon joué par Taylor Kitsch, découvrent qu’elle à été enlevée par vidéo, et O apprend qu’elle à été violé par le turpide Lado via une vidéo sur son téléphone. Insaisissable car la corruption est reine à tout les niveaux que se soit à l’intérieur même du cartel où chez l’agent des stups Dennis joué par Travolta étant du coté de tout le monde et de personne pour ne pas y laisser sa peau.

Lado interprété par Benicio Del Toro.

Mais Savages c’est aussi l’impact de ce trafique, que font ces corps superbes maintenant éclaboussées du sang de cette guerre ? Nous savons que Chon ayant pour passé celui de navy seal en Afghanistan sera implacable et cèdera à la violence à la première confrontation. Mais qu’en est-il de Ben, le pacifiste, l’idéaliste ? Sa descente vers une sauvagerie naissante n’en sera que d’autant plus intéressante qu’il sème le doute parmi le spectateur. Qui sont les sauvages ? Mais surtout pause des questions sur la faculté à tout Homme de céder à la violence, il place la sauvagerie en chacun de nous, il est cependant regrettable que cette accès à la barbarie de Ben soit aussitôt avorté. On aurait pu espérer plus de profondeur à l’égard de cette question qui aurait pu rompre l’équilibre du trio et remettre en cause l’amour de O pour ces deux hommes. Un amour idéaliste et imaginaire, elle n’aime pas Ben et Chon en tant qu’individu mais l’image qu’elle se crée, résultat de l’union des qualités de l’un et de l’autre.

Chon joué par Taylor Kitsh et Aaron Taylor-Johnson interprète Ben.

Oliver Stone signe un thriller torride, bien mené avec une utilisation de la couleur primaire rendant à merveille la vie pop, acidulée de Laguna Beach mais les questions qu’il tente de poser ne sont que survolés et rend le film par moment aussi artificiel que les couleurs des paysages. Cependant il permet à Blake Lively plus souvent connu comme la starlette de Gossip Girl de ce montrer comme actrice véritable, et à Benicio Del Toro d’être jubilatoire en criminel exécrable.

Auteur·rice

You may also like

More in CINÉMA