CINÉMA

Men In Black III

Vous avez surement écouté la nouvelle chanson de Pitbull nommée “Back in Time“, et bien c’est dans le générique du troisième et dernier volet de Men in Black que vous l’entendrez ! Et oui, Men in Black III est sorti le 23 Mai dernier, dix ans après le deuxième, avec comme pour dans les deux précédents volets, Will Smith et Tommy Lee Jones comme acteurs principaux. Le réalisateur reste toujours le même : à savoir Barry Sonnenfeld.

Alors voilà, les deux coéquipiers sont toujours ensemble, au bout de quinze ans, effectuant missions sur missions. Cependant, il se pourrait que l’agent K cache quelque chose à l’agent J. Après un incident, l’agent J se retrouvera à remonter le temps pour sauver la vie de son cher partenaire. Il le retrouve alors plus jeune, et fait équipe avec lui. Parce que oui, nous apprenons, avec le protagoniste, qu’il est possible de remonter le temps, aussi banalement que cela puisse l’être dans Men in Black. C’est en effectuant un saut du haut du beau Chrystler Building, un saut dit temporel, que Will Smith se rendra en 1969.

Le début est assez étrange, l’atmosphère ne nous fait pas du tout croire à Men in Black. La belle Nicole du groupe des Pussycat Dolls est là, dans sa robe moulante, apportant un gâteau à une horrible brute et l’embrassant langoureusement ; mais par contre, le reste du film reste bien fidèle aux deux autres opus. Cependant, question scénario, il est pour ce qui est, bien simpliste.  Il n’a pas vraiment d’intérêt. On s’ennuie même un peu parfois, puisque nous savons pertinemment comment cela va se finir. Car, rappelons le, avant d’être un film d’action et de science-fiction, Men in Black III est une comédie, comme les deux précédents d’ailleurs.

Comme nous retournons dans le passé, nous avons à faire à un Tommy Lee Jones plus jeune, et il sera joué par Josh Brolin (Harvey Milk, True Grit…), très bon acteur. Car oui, on ressent la vieillesse de l’inspecteur K dans ce troisième opus, par rapport à Will Smith qui ne change pas. Pour ce qui est des effets spéciaux, certes (et c’est normal) ils sont plus sophistiqués que dans les deux premiers, mais par contre, la 3D n’apporte presque rien. Question humour, oui il y a des passages drôles, mais on n’entend pas beaucoup rire dans la salle. Will Smith est toujours aussi bon, et ça fait du bien de le revoir au cinéma après presque quatre ans.

Men in Black III n’est pas à la hauteur des deux précédents. Ça se laisse regarder évidemment, mais ce n’est franchement pas une grosse surprise. On se retrouve face à un méchant extra-terrestre nommé Boris l’Animal, et les deux agents doivent l’éliminer pour sauver la planète Terre. La différence, c’est que, le film se finit sur un passage plutôt touchant, qui nous explique beaucoup de choses, enfin du moins, la raison de l’alliance entre l’agent K et l’agent J, qui ne sont pas du même âge. Ah, et au passage, un retour dans les années 70 est plutôt plaisant. La ville de New-York est fascinante à toutes les époques. Cependant, Men in Black III, comme son nom l’indique c’est le 3 ; et maintenant, comme tout le monde le sait, cela devient à la mode de sortir un troisième volet, pour attirer la foule et faire du chiffre. Le film en lui-même n’est pas si mal, mais il est beaucoup moins bien que le premier.

Au final, un film divertissant. Plaisant pour certains, décevant pour d’autres.

Auteur·rice

21 ans. Passionnée de cinéma et étudiante en Audiovisuel. Rédactrice cinéma et musique à Maze.

You may also like

More in CINÉMA