STYLE

Punk Couture

Le mouvement Punk, toujours autant discuté et discutable. Bien que la musique punk soit réputée à travers le monde entier, peu d’entre nous savent que le style punk a sa place dans la Haute-Couture. Les confusions avec d’autres styles, parfois bien différents, sont nombreuses, et il y a diverses façons d’être un Punk, d’interpréter le style Punk. Souvent mêlé au GlamRock, au Skinhead, au Dragqueen, etc… le punk se décline selon la mentalité de celui qui le porte en une multitude de nuances plus ou moins exubérantes.

Le mot “Punk” en anglais signifie vaurien, voyou, délinquant. En effet dans l’Angleterre de 1970 plus personne n’a confiance en l’avenir, surtout les jeunes. 1970, la décennie de l’effondrement du système monétaire international, des crises pétrolières, de l’augmentation de l’inflation, ainsi que de nombreuses et lourdes suppressions d’emplois au Royaume-Uni. Désemparés, chômeurs, les jeunes tournent en rond, inoccupés dans les rues de Londres. La société commence alors à les considérer comme des parasites, et les jeunes eux-mêmes acceptent ce rôle de parasite. Alors les “vauriens” commencent à s’agiter, ils ne supportent plus la société et comptent bien se faire entendre. Le mouvement Punk est né.

1976, les jeunes se promènent sur King’s Road dans le quartier de Chelsea où les artistes et les chômeurs se croisent et se rencontrent, on y trouve notamment une petite boutique portant le nom de “SEX” tenue par une certaine Vivienne Westwood et son compagnon, Malcolm McLaren. Cette fameuse boutique vendait des accessoires fétichiste, des “jouets” sado-masochistes ou encore des bijoux vulgaires et des vêtements abimés voire même déchirés… Le couple a alors une idée sensationnelle qui va promouvoir le style punk dans toute l’Angleterre, puis partout en Europe. McLaren & Westwood utilisèrent le vent de révolution qui soufflait sur les jeunes et, en 1976, McLaren fonda les fameux Sex Pistols desquels Westwood était la couturière. La notoriété des Sex Pistols monta vite, très vite, grâce à leur musique jugé “diabolique”, leurs textes obscènes… De fait, McLaren et Westwood sont parrains du mouvement punk en Angleterre. Westwood est même la prêtresse du “Punk Couture” !

McLaren & Westwood

      La volonté n°1 du Punk est de choquer. Et qu’y a-t-il de plus choquant en Angleterre que de s’attaquer à la reine ? L’emblème des Sex Pistols dont Westwood est à l’origine est connu dans le monde entier, “God save the Queen…”, la chanson qui s’y réfère est connue pour avoir outrageusement scandalisé le pays en accordant des paroles choquantes et désabusées à l’hymne favoris des Anglais. L’autre manière de choquer est alors de différer en tout points avec le modèle que la société imposait aux jeunes, d’où le style vestimentaire exubérant, souvent très vulgaire voire luxurieux, déluré. Le but était de provoquer, lutter contre l’opinion public. Le punk est une contre-culture à l’époque. Les jeunes arborent donc des tee-shirts et des jeans déchirés, teignent leurs cheveux, les coupent de manière à leur donner des formes inconcevables, se maquillent de façon très exagérée, surchargée… Les vêtements, le style est inspiré du sexe, de l’alcool, de la drogue, bref d’un univers extrêmement débauché.

En 1981, Westwood fait son premier défilé à Londres, et les critiques la juge bientôt comme “l’enfant terrible de la mode”, même surnom qui a été attribué à Jean-Paul Gaultier en France. Vivienne Westwood est la mère du style Punk, elle a institutionnalisé le Punk dans la mode. Aujourd’hui les créations de Westwood ont bien évoluées, la créatrice s’est tournée vers un genre plus néo-romantique ou “Punk Victorien”, mais conserve sa mentalité d’adolescente provocatrice qu’on adore avec des campagnes publicitaire où par exemple elle pose parée de bijoux opulents dans un bidonville, entourée de gens rachitiques.

C’est ainsi que le mouvement punk atteignit la mode et la Haute-Couture. Repris à petite dose par les plus grands créateurs, ou même en tant qu’inspiration principale de certaines collections comme dans le défilé printemps-été 2011 “Punk Cancan” de Jean-Paul Gaultier. Même l’édition française de la bible de la mode VOGUE a édité une série photo sur le thème du punk dans son numéro anniversaire des 90ans du magazine !

Auteur·rice

Vous pourriez aussi aimer

More in STYLE