Concerts du moisMUSIQUE

REPORT PHOTO : L’envoutante Énaé au Hasard Ludique

Énaé
Énaé par © Léïna Jung pour Maze

C’est au Hasard Ludique, que se tenait vendredi, la soirée de la relève RnB française. La chanteuse Énaé y présentait son nouvel EP 528HZ à un public au rendez-vous. Pour cette occasion, elle convie Awa Lemen à ouvrir le bal en assurant sa première partie. Retour en images, sur ces concerts dansants.

Arrivée toute jeune en métropole depuis Haïti, Énaé trouve refuge dans la pratique musicale. Riche de quelque sept années de conservatoire, sa voix accompagne peu à peu son piano, puis se développe et donne naissance à ses premiers morceaux. D’origine américano-haïtienne et franco-espagole, c’est en anglais qu’Énaé livrait, il y a quatre ans, son premier single Time. Son second EP 528HZ — référence à la fréquence de l’amour et de la guérison — jongle naturellement d’une langue à l’autre, les croisant parfois. Après avoir assuré les premières parties d’artistes tels que Meryl, Tiakola ou encore Kalash c’est au Hasard Ludique qu’Énaé assure sa première scène en tête d’affiche le 12 janvier 2023.

C’est autour d’un ancrage sentimental que gravitent les sept morceaux de ce projet : les balades sur les relations, leurs doutes et incertitudes font bon ménage avec les rythmiques entraînantes de morceaux tels que le featuring avec Le Juiice « Punani ».

Sur scène, ce n’est autre que la petite sœur de la chanteuse Alexandra Rameau, qui chorégraphie le show. Complicité, complémentarité et réelles vibrations, la présence de la chorégraphe et ses danseuses Mélanie et Léonie, ajoute une touche de braise aux sets d’Énaé.

Énaé à Paris, une soirée sous le signe du RnB français

Pour son premier concert en tête d’affiche, c’est au cœur du 18ᵉ que s’établit Énaé. Célébrant la sortie de son nouvel EP, elle propose à Awa Lemen la première partie de sa scène. Leurs mondes ? Une influence années 2000, remise au goût du jour, notamment à travers des textes pluriculturels. Ainsi, l’anglais, le français et les accents latinos et créoles, se rejoignent, tantôt en balades, tantôt en dancehall rythmé. Une multitude de références, d’influences et d’inspirations, contribuant au cocktail envoutant d’une soirée dansée.

Après un début de carrière anglophone, spécifiquement au Canada, Awa Lemen dévoile son premier morceau Losing my way en 2018. À mi-chemin entre RnB et Soul, son premier EP francophone, sobrement appelé Volume 1, parait en 2019. Dès lors, les scènes s’enchaînent par exemple avec le Toronto RnB Sound ou la Canadian Music Week. Pour l’heure, la première partie d’Énaé sera sa dernière scène avant l’été. Pour cause, Awa Lemen s’est présentée sur scène accompagnée : la naissance étant prévue sous peu, la scène attendra quelque temps !

Découvrez le clip du titre « A.E.O.M (all eyes on me) ».

You may also like