Autrement ditSOCIÉTÉ

AUTREMENT DIT — Nouvelle-Calédonie, Yannick Agnel, Starbucks, Boris Johnson et Amélie Mauresmo

Illustration "Autrement Dit" - Claude Joyeux
Illustration "Autrement Dit" - Claude Joyeux

Chaque lundi matin, les infos que vous avez loupées, celles que vous n’avez pas comprises, et celles dont vous vous foutez : autrement dit, l’actualité de la semaine résumée.

Le « non » l’emporte en Nouvelle-Calédonie

Ce dimanche 12 décembre, la Nouvelle-Calédonie devait voter pour le troisième et dernier référendum prévu par les accords de Nouméa signés en 1988. Ce scrutin aux implications nombreuses était redouté, surtout en métropole, alors que la Guadeloupe et la Martinique se sont embrasées ces dernières semaines. Sébastien Lecornu, ministre de l’Outre-Mer (et lieutenant de la campagne d’Emmanuel Macron), était présent à Nouméa pour le scrutin.

Alors que les deux scrutins précédents avaient vu le « non » l’emporter (56,67 % en 2018 et 53,26 % en 2020), cette fois-ci, le camp de loyalistes l’emporte avec un score quasi-soviétique : 96,49 %. Cependant, la consigne des partis indépendantistes de boycotter le scrutin pour les partisans du « oui » à l’indépendance a semblé porter ses fruits : la participation s’élève à seulement 43,90 %, en baisse de moitié par rapport aux précédents scrutins. Dans une allocution télévisée, Cela n’a pas empêché Emmanuel Macron a précisé reconnaitre ce résultat avec « humilité et respect ».

Yannick Agnel mis en examen pour viol sur mineure de 15 ans

Le parquet de Mulhouse a mis en examen le double champion olympique samedi 11 décembre pour «  viol sur mineure de 15 ans  ». Il a été placé sous contrôle judiciaire. Le parquet avait pourtant demandé son placement en détention provisoire. D’après L’Équipe, l’ouverture de l’enquête fait suite à une plainte d’une nageuse qui s’entraînait avec lui à Mulhouse entre 2014 et 2016. La plainte a elle été déposée pendant l’été 2021.

Pour la ministre des sports Roxana Maracineanu, la justice « doit aller au bout  ». La Fédération française de natation a, quant à elle, indiqué dans un communiqué vendredi 10 décembre qu’elle n’avait pas « de compétence disciplinaire pour s’emparer de ce dossier ».

Création du premier syndicat Starbucks aux États-Unis

Les salariés d’un café Starbucks à Buffalo, au nord de l’État de New York aux Etats-Unis ont obtenus gain de cause le 9 décembre. Après un vote et trois ans de mobilisation, le premier syndicat de la chaîne américaine a été créé. En avril dernier, un syndicat Amazon avait failli voir le jour, il aurait été le premier du groupe. Aux Etats-Unis, seulement 6,3 % des employés du privé sont syndiqués.

Boris Johnson, Santa Sauce 2

Alors que Boris Johnson entretient des relations détériorées avec l’exécutif français, c’est l’opinion publique à son égard qui se détériore. Alors que le premier ministre a déclaré qu’il y a un « raz-de-marrée Omicron », il fait l’objet de scandales relatifs à des soirées organisées en décembre 2020 au 10, Downing Street. Pour l’instant, quatre soirées auraient été organisées.

Depuis quelques jours, Boris Johnson est poussé vers la sortie par les députés travaillistes, dont le parti est en tête dans les sondages pour la premières fois depuis 2014 ; par une partie des députés conservateurs également. Les médias quant à eux s’interrogent sérieusement sur le départ du Premier ministre. Face à ces accusations, Boris Johnson a nié.

Amélie Mauresmo à la tête de Roland-Garros

L’ancienne tenniswoman française, vainqueur d’un US Open et du Tournoi de Wimbledon et vice-championne olympique, a été nommée à la tête des Internationaux de France de tennis, le tournoi de Roland-Garros. Elle a notamment déclaré vouloir « faire de Roland-Garros le tournoi préféré des joueuses et joueurs. Le chouchou. » ; notamment régler la question des loges « VIP » vides. Amélie Mauresmo est la première femme nommée à la tête de la compétition.

Auteur·rice·s

RENNES-SUD

    You may also like