ART

« A passage to Bollywood » – Coup de génie kitschissime

A passage to Bollywood
A passage to Bollywood © Navdhara India Dance Theatre

Spectacle à succès international, A passage to Bollywood d’Ashley Lobo, actuellement présenté au Théâtre de Chaillot mêle folklore indien et kitsch des sitcoms bollywoodiennes pour un résultat réjouissant.

On n’a pas eu le temps de s’asseoir au fond de son siège que A passage to Bollywood démarre déjà dans un grand fracas musical. Sur scène apparaissent les vingt-deux danseurs et les deux chanteurs qui composent la grande troupe du Navdhara India Dance Theatre, une des seules troupes de danse en Inde. Tous vêtus de costumes colorés et pailletés – si vous aimez le kistch, vous ne serez pas déçus du voyage – les danseurs interprètent cette première scène en musique et en couleur qui a des airs de grand final. Pour mieux mettre le spectateur dans l’ambiance.

Comédie musicale en quinze actes

Plus qu’un spectacle de danse – ou performance proche de l’art contemporain dont le Théâtre de Chaillot a l’habitude – A passage to Bollywood se présente davantage comme une comédie musicale. Après une présentation en musique de chaque personnage que compose cette histoire made in Bollywood, c’est une voix off qui prend le relais. Un narrateur invisible certes, mais qui ne manque pas d’humour quand il s’agit de raconter le périple d’un jeune indien sorti de sa ferme à la campagne pour aller conquérir Mumbaï, la grande ville.

À chaque chapitre de l’histoire son lot de rebondissements et nouvelles rencontres. L’arrivée à la ville marque la rencontre avec Don – bandit aux airs beau gosse qui renoncera à sa fiancée depuis qu’il est devenu infréquentable. La rencontre avec la jeune fiancée en question, les conflits d’intérêts et les joies d’émancipation. Les chorégraphies d’Ashley Lobo, qui accompagnent et portent son histoire, se démarquent davantage par l’énergie des danseurs que par la technicité des gestes. Sur scène, les danseurs apparaissent toujours survoltés, grand sourire aux lèvres, toujours nombreux et synchronisés. A passage to Bollywood est une vraie bombe vitaminée.

Plus qu’un simple agrégat de chorégraphies, le spectacle s’apprécie comme un ensemble. Dans A passage to Bollywood, les influences se mêlent et se rejoignent. Le folklore indien d’abord, avec une vision singulière du succès, des drames, de la religion indoue et de ses rituels. Un kitsch assumé aussi, celui des costumes et de la narration, à mi-chemin entre les sitcoms tous aussi kitsch des années 2000 et l’héritage des comédies hollywoodiennes. La narration verse dans un humour aux accents de culture internet, comme pour mieux montrer que ce «  too much  » revendiqué sait capter quelque chose de l’époque.

A passage to Bollywood d’Ashley Lobo est présenté au Théâtre de Chaillot jusqu’au 25 décembre. Informations et réservations.

Auteur·rice

Journaliste

You may also like

More in ART