LITTÉRATURE

« Hors Gel » – Lutte des glaces

Hors Gel
© éditions P.O.L

Avec Hors Gel, Emmanuelle Salasc livre un roman qui explore les liens intenses et conflictuels entre deux sœurs jumelles, sur fond de post-apocalypse, dans un monde où le réchauffement climatique a profondément modifié écosystèmes et systèmes politiques. 

Si vous vous demandez à quoi ressemblera l’effondrement qui risque de se produire très prochainement à cause du réchauffement climatique, Hors Gel, le dernier roman d’Emmanuelle Salasc risque de vous donner des idées. Dans ce livre hypnotique aux descriptions foisonnantes et teintées de ce qu’on devine être – hélas – des vérités en puissance, l’autrice explore les liens déchirants et intenses entre deux sœurs jumelles. 

Lucie est une fille d’agriculteurs discrète. Son père n’est pas causant non plus. Son plus grand trésor, ce sont les vaches qu’il élève pour vendre leur lait et leur viande. Elles mourront à la fin, elles naissent pour ça, il le sait bien. Il y est pourtant très attaché. Se lève à l’aube été comme hiver pour s’en occuper, malgré la fatigue, le froid, parfois même la maladie. La mère, elle, tend à s’effacer depuis que, quelques heures après avoir accouchée de Lucie, l’enfant unique qu’ils attendaient, soit sortie de son ventre une autre enfant. C’est Clémence. Clémence qui n’était pas désirée et qui le sait, Clémence et sa colère sans fond, Clémence qui leur fera payer des années durant avant de disparaître pendant trente ans. 

Vous êtes ici 

Si le drame familial que constitue l’existence de Clémence est l’essence de ce roman, il est également prétexte à planter le décor d’un monde post-catastrophe imaginé par l’autrice durant le confinement. Dans ce monde des années 2040-2050, plusieurs décennies après les différents «  confinements des années 2020  », le réchauffement climatique, endigué de manière trop tardive, a forcé l’humanité à s’adapter de manière drastique pour survivre. 

Les écologistes ont pris le pouvoir en catastrophe et ont été contraints, grosso modo, de tout interdire. La consommation de viande a disparu, cantonnée aux boucheries onéreuses, luxe que désormais plus personne ne peut s’offrir. Les voitures à essence sont interdites pour la plupart, sauf pour les habitants des zones rurales. Le chauffage au gaz est rationné, tout comme la chasse, interdite toute l’année. Comme dans toutes les périodes de crise, les femmes ont perdu leurs droits. Notamment celui à disposer de leur corps comme elles l’entendent. L’avortement est désormais interdit. 

«  Fuir, c’est ne jamais pouvoir aller quelque part, c’est ne jamais pouvoir s’établir, ne jamais pouvoir réinvestir d’autres lieux, à cause de la dislocation que l’on porte en soi, depuis la lave, depuis la vague, depuis la boue, depuis le feu, depuis les cendres, depuis les ruines, cette dislocation intime que l’on partage avec les autres, les camarades du désastre.  »

Emmanuelle Salasc, Hors Gel

Ce monde futur halluciné par Emmanuelle Salasc agit comme un exutoire. Le futur est un cauchemar, voici ce qui nous attend tous. Les descriptions s’enchaînent et s’allongent, chaque pan de ce nouveau monde est imaginé, tout comme la longue liste de choses qui risquent d’être interdites si nous ne faisons rien. Des descriptions interminables parfois, aussi longues que l’angoisse que l’on devine à travers l’écriture froide de l’autrice. On dresse l’inventaire en espérant qu’il ait un effet catharsis. Que désamorcer ces «  confinements des années 2020  » nous permette enfin de les dépasser. Espérons. 

Effondrement(s)

Dans la vallée française où vit la famille de Lucie, le glacier d’en face menace à chaque minute de s’effondrer. Eux, comme les habitants des communes aux alentours, vivent au rythme de l’alarme. Un son surpuissant, qui peut s’enclencher n’importe où, n’importe quand, pour rappeler à leur bon souvenir l’éruption à venir du glacier et la potentielle coulée de lave qui doit suivre. Les habitants doivent alors prendre leurs jambes à leur cou, tenter de rejoindre la zone de sécurité dans laquelle ils devront s’abriter. 

Le glacier se délite, la vie de famille aussi. Dans la petite maison où vit la famille, Clémence agit comme une tortionnaire. Cette gamine à la beauté trouble exprime sa colère chaque seconde  ; elle crie, menace, incendie, fugue. Elle cesse de se laver, cache son beau visage sous des couches de maquillage, s’enfuit de la maison, ramène des garçons, deale, se drogue, s’envole, se met en colère à nouveau. On la soupçonne d’être camée, l’emmène chez le juge des enfants mais rien n’y fait. Clémence tombe enceinte, avorte, avorte encore  ; elle fait tout pour s’abîmer, faire payer les autres autour d’elle. Lucie, comme atteinte d’un syndrome de Stockholm craint cette sœur démonique autant qu’elle l’adule.

«  J’ai passé presque toute ma vie à attendre ma sœur, ma vie à la ferme, quand elle était là, et plus encore toutes ces années où elle avait disparu. Des années pendant lesquelles je l’ai cherchée, des années pendant lesquelles j’ai arrêté de la chercher. Des années d’attente et des années de rien.  »

Emmanuelle Salasc, Hors Gel

L’énigme

Ce duo de sœurs a quelque chose de profondément énigmatique – le même caractère énigmatique que l’on prête à la gémellité, qui n’a rien perdu de son pouvoir de fascination. Les sœurs s’haïssent et s’aiment, mais surtout, sont tout l’une pour l’autre. Le monde de Clémence est celui de Lucie et, même victime, même tortionnaire, les sœurs passeront leur temps à s’attendre, hypnotisées, fascinées, comme en proie à la même folie. Elles sont rares les histoires où les personnages de femmes sont aussi flamboyants, énigmatiques, autodestructeurs. Comme si toute la fascination que l’on prête habituellement aux artistes maudits, hommes violents et autres connards notoires s’était déportée sur un nouvel objet.

Des sœurs, rien de plus banal que des sœurs. Pourtant, on a l’impression en lisant Emmanuelle Salasc d’entendre parler de ces sentiments complexes que peuvent ressentir des femmes l’une pour l’autre pour la première fois. 

Hors Gel de Emmanuelle Salasc, éditions P.O.L, 21 euros.

Auteur·rice

Journaliste

You may also like

More in LITTÉRATURE