MUSIQUE

« Into the Rest » – Place aux voix avec Woom

Crédit photo : Mathilda Bennett-Greene

Parmi les plus belles surprises de ce début d’année on compte Into the Rest, le premier EP des quatre voix formées par WOOM, dévoilé le mois dernier. Titres originaux et reprises à fleur de peau émanent de cette union. Place aux voix et à la guitare.

WOOM, terre promise brûlante de talents, à mi-chemin entre la chorale, le groupe et le chant acapella. Izzy, Ella, Lara et Alice forment ce sublime ensemble à quatre voix depuis 2017. Par ailleurs, chaque membre oeuvre depuis plusieurs années sur d’autres projets musicaux : Lara et Ella jouent-chantent sur la musique de l’artiste soft-rock romantique Jerkcurb, Izzy (Isobel) collabore avec le DJ et producteur Londonien Footshooter, Alice produit des morceaux en solo sous le pseudonyme d’Arlo Day. WOOM s’est construit une identité musicale et visuelle singulière, et retravaille des chansons qu’iels aiment et auraient très probablement souhaiter avoir écrites. WOOM conçoit presque chaque aspect en totale autonomie : de leur musique, au graphisme, visuels et vidéos, jusqu’aux produits dérivés.

Après avoir fait les premières parties d’artistes tel.les que Laura Misch ou Footshooter, WOOM décide alors de sortir son premier EP, Into the Rest sur le label indépendant House Anxiety, basé à Londres, qui compte notamment dans son catalogue la grande et prodigieuse Courtney Barnett. C’est également sur ce label qu’a été signé Out Getting Ribs, single incontournable de Zoo Kid, aujourd’hui connu sous le nom de King Krule. Into the Rest s’annonçait donc terriblement séduisant !

Deux singles, Seigfried / Self Control / White Ferrari et Walk dévoilés en 2020, puis trois autres en ce début d’année : la surprise et l’exclusivité de cet EP revenait donc à Come Wander / Chimicum Rain. Des chants mélodiques, harmonieux, et efficaces qui portent à l’immersion et la transe…

Crédit photo : Mathilda Bennett-Greene

L’EP débute par I Built You, écrit et composé acapella par le quartet . Une introduction au format court, puisque le titre dure seulement un peu plus d’une minute. Le second morceau, Unfucktheworld est en fait une cover d’Angel Olsen, extrait de son album Burn Your Fire For No Witness (2014). Le clip de WOOM, réalisé par Mateo Villanueva Brandt, a été dévoilé il y a quelques semaine dans lequel le groupe nous transporte dans une épopée mystique, un voyage temporel aux tenues presque sorties de l’époque médiéval. “I wanted nothing but for this to be the end / You may not be around / I am the only one now” : une chanson intense et lancinante, fabuleusement reprise par ces quatre voix. Walk, le deuxième single original de WOOM, fait chavirer par ces quelques notes de guitare et voix qui grimpent en crescendo, toute la perspective multidimensionnelle des sons y rayonne .

Come Wander de Jeff Alexander, et morceau repris par Bonnie Beecher dans l’épisode final de The Twilight Zone, entre ici en medley avec Chimicum Rain de Linda Perhacs. WOOM nous livre un véritable conte de fées nocturne. Le dernier clip en date a été dévoilé à la suite de la sortie de l’EP : Prototype / Limit To Your Love, un medley des morceaux originaux d’Outkast et Feist. La vidéo offre archives de concerts et moments forts pour l’ensemble. Finalement, le sensible et généreux Seigfried / Self Control / White Ferrari, trois titres issus du dernier album du rappeur américain Frank Ocean, Blonde (2016), clôt à merveille ce brillant EP.

WOOM répand force, puissance et amour. Plein de jolies promesses exhalent de ces quatre talents. Un projet à suivre de près.

Into the Rest de WOOM

Coups de coeur : I Built You, Walk, Unfucktheworld, Prototype / Limit to Your Love

Auteur·rice

Vous pourriez aussi aimer

More in MUSIQUE