CINÉMA

Sense8 : rejoignez le cluster

Voilà un mois que Netflix a mis en ligne sa nouvelle production originale : Sense8. La série sci-fi créée par les frère et soeur Wachowski (saga Matrix, V pour Vendetta) et J. M. Straczynski (L’Échange, World War Z) semble avoir trouvé son public sur Internet. Pourtant, la plateforme de VOD n’a toujours pas annoncé de saison 2 pour cette nouvelle série absolument renversante. Vous l’aurez deviné, je viens prêcher la bonne parole : Sense8 est votre nouvelle série préférée. 

Merci le streaming et les plateformes de VOD, le binge-watching est devenue la norme. Inutile donc d’être embarrassé, lorsque vous refusez toute interaction sociale pour vous enfiler une saison entière d’Orange Is The New Black en un week-end. Tant pis si, après une telle crise de boulimie, vous vous sentez très mal, comme orphelin, car vous réalisez que la prochaine saison ne sera mise en ligne que l’année prochaine. Sense8 n’a pas (encore) bénéficié d’une couverture médiatique aussi étendue que celle des détenues de Litchfield ; mais sur Netflix, la série vous est suggérée l’air de rien à la fin d’OITNB, telle une cellule de soutien psychologique, pour combler le vide qu’a laissé Ruby Rose dans votre vie. Heureux sont ceux qui se laisseront tentés. 

Sense8 c’est la folle histoire d’un cercle de huit individus (appelé « cluster ») vivant sur des continents différents, mais qui se découvrent la capacité de se connecter les uns aux autres par la pensée. S’ils ont d’abord l’impression de devenir fou, les sensates (membres du cluster) vont vite prendre conscience de l’étendue des nouvelles possibilités de leur esprit. Ils ne se sont encore jamais rencontrés, pourtant chacun d’entre eux peut s’inviter dans la tête des sept autres membres du cluster, et partager leurs compétences, leurs connaissances et leur langue. Ils ne sont plus seuls dans leur tête, mais huit : ils ressentent les humeurs et émotions de chacun, et n’ont alors plus de secrets les uns pour les autres. Est-il alors possible d’obtenir un groupe plus soudé ? Cela tombe bien, ils vont avoir besoin de veiller les uns sur les autres, car les sensates sont pourchassés, par un certain M. Whisper, très (trop ?) impatients de les rencontrer. 

Sci-fi mais pas tellement

L’intrigue n’est pas sans rappeler la merveilleuse série Heroes. Le spectateur est invité à découvrir la vie de différents personnages à travers le monde lorsque de nouveaux pouvoirs viennent changer la donne, mais les sensates ne sont pas de nouveaux super héros venus combattre un super vilain. Malgré son label sci-fi, la série explore davantage la signification d’être humain. Les personnages n’ont pas la même culture, et lorsqu’ils se rendent visite quelque part dans leurs têtes, ils découvrent une définition différente des principaux thèmes qui rythment notre vie : l’amour, l’acceptance, l’estime de soi, le devoir, la compassion, la détermination… 

Chaque épisode est merveilleusement tourné, et fait voyager le spectateur : Corée du Sud, Allemagne, Inde, Islande, Nairobi, Mexique et Etats-Unis (Chicago et San Francisco) sont les pays respectifs de nos huit personnages. Le générique, qui donne alors lieu à un tour du monde complet, est superbe : le genre de générique que l’on ne finit pas par zapper, agacé. Même si le ton de  est dramatique, le scénario est ponctué d’humour, et vous serez surpris de constater qu’il est impossible de ne pas s’attacher à tous les membres du cluster. Comme le promettait le trailer, les scènes d’action sont également au rendez-vous et brillamment chorégraphiées.   

Une série pour changer la TV ?

Dans une interview accordée à Indiewire, Straczynski, l’un des créateurs de la série, confie avoir l’ambition de révolutionner la TV avec Sense8. Chacun pourra juger par lui-même si cet objectif est accompli, mais tous pourront reconnaître que la série est une oeuvre atypique. Sense8 est une oeuvre originale, ce qui semble important à souligner à une époque où toute chose est une adaption d’autre chose. L’histoire prend son temps pour se développer, respectant l’arc de cinq ans que ses auteurs ont voulu pour les personnages. Pourtant, aucune lenteur ne se fait sentir au cours de la première saison. Les différentes intrigues, propres à chaque personnage, sont poursuivies indépendamment du plot principal. Certaines d’entre elles se déroulent dans des pays que l’on ne voit pas très souvent sous le feu des projecteurs, offrant aux spectateurs les perspectives de personnages principaux vivant en Inde ou en Nairobi. Sense8 est internationale et a sans doute la possibilité de conquérir un public international. Sur les réseaux sociaux, le cast crew de Sense8 semble confiant quant au renouvellement de la série, mais le silence de Netflix a poussé les fans, le 7 juillet dernier, à mener une action de spam sous le hashtag #RenewSense8.  

 

Tiavina Kleber

Auteur·rice

You may also like

More in CINÉMA