CINÉMA

Pride : “le film ne parle pas de sexualité mais de solidarité”

Un film collectif envolé sur un pan de l’histoire anglaise occulté.

Il est 20h dans un cinéma parisien plein à craquer. Le réalisateur, le scénariste et l’acteur Bill Nighy s’engouffrent dans une salle en liesse qui les attend impatiemment. 2h plus tard, le public est debout pour acclamer ce film vrai et beau.

La grève des mineurs en Angleterre, la mère Thatcher qui refuse de céder face aux grèves de la faim tout en sachant qu’elle enfonce un peu plus les classes populaires dans la misère. Un groupe de gays engagé dans la lutte pour leurs droits sociaux et qui peine à se faire entendre. En voyant à la télé un reportage sur les mineurs, ils décident de les aider car ils sont comme eux, minoritaires et inaudibles. De cela naît un groupe peu commun entre des mineurs parfois homophobes et des gays prêt à aider, par solidarité. Heureusement que certains sont des précurseurs et qu’ils n’ont pas peur de ceux que l’on décrivait alors comme des “pervers”, “des pédophiles”, “des opportunistes.” Pride c’est cela, l’histoire de gens, le récit de tranches de vies, de mineurs dans la difficulté, de gays qui veulent être écoutés. C’est la narration d’une relation qui évolue de l’appréhension à une amitié. C’est aussi l’histoire d’échecs accumulés pendant un an, mais c’est l’histoire de ceux qui se relèvent, de ceux qui se battent, de ceux qui ont l’audace d’espérer qu’un jour le cours de l’Histoire pourrait changer. C’est ce que voulait montrer le scénariste, l’histoire d’une communauté. A l’heure de l’Internet ou “le groupe devient une illusion” précise t-il, il nous montre, et nous inspire, comment quelques gens se regroupaient pour une action et devenait une force. C’est un beau film dans un contexte de crise car il appelle à se serrer les coudes. Étonnement en Angleterre ces actions sont méconnues. Mais c’est un film qui fait réfléchir sur le collectif et le vivre ensemble. Comme le rappelle le réalisateur, “ce n’est pas un film nostalgique” mais un bel objet qui nous aide et qui nous fait avancer. “La défaite politique n’est pas une raison pour abandonner” a t-il tenu à souligner, c’est le message du film. Derrière les échecs on peut parfois trouver une forme de victoire qui donne de l’espoir.

Pride est un film touchant et beau car il livre un message puissant. Et puis Pride est émouvant car son message est porté par une bande d’acteurs exceptionnelle qui elle aussi livre une image de communauté. Sans se départir de son humour anglais, Bill Nighy s’est dit “très fier” de ce film. Pour lui incarner un mineur lui paraissait “faisable” après avoir “incarné une pieuvre, un vampire et un zombie”. Et puis il a décrit ce rôle comme un cadeau et c’est ce que l’on peut aussi dire du film.

Auteur·rice

You may also like

More in CINÉMA