FestivalsMUSIQUE

Solidays : Combattre le sida en musique

Le week-end du 27 au 29 Juin, l’hippodrome de Longchamps, situé dans la capitale, a été envahi de milliers de spectateurs à l’occasion de la 16ème édition du festival Solidays. Des stands à foison, des concerts de qualité, et bien sûr une ambiance incroyable, on en redemande !

Conjuguer solidarité et musique, c’est le défi qu’a proposé de relever l’association Solidarité Sida dont Luc Barruet est le fondateur. Un défi qu’elle relève haut la main, avec ses 175 000 festivaliers venus apprécier les concerts durant trois jours. Aujourd’hui deuxième festival de musiques actuelles de France, juste derrière les Vieilles Charrues, les Solidays prennent de l’ampleur et proposent aux visiteurs un week-end riche en émotions.

Les Solidays, c’est un festival colossal.  Une cinquantaine d’hectares sont réunis pour accueillir cinq scènes. Trois chapiteaux, à quelques centaines de mètres l’un de l’autre, abritent des artistes qui émergent dans le monde de la musique. De l’autre côté de l’hippodrome, deux grandes scènes, Paris et Bagatelle, où les grands noms de la programmation proposent un spectacle gigantesque. Entre concerts, animations, saut à l’élastique, expositions et conférences sur des thèmes relatifs au SIDA, on ne s’ennuie pas !

Source : lefigaro.fr

Source : lefigaro.fr

De Vanessa Paradis à Franz Ferdinand, en passant par Metronomy, Skip the Use, -M- ou Fauve, cette 16ème édition annonçait déjà des artistes qu’on ne présente plus ! Venus des quatre coins du monde, la diversité était autant dans leur origine que dans leur genre musical. On pouvait donc retrouver la chaleur du Mexique avec les guitares acoustiques de Rodrigo y Gabriela, danser sur le rock anglais de Breton, vibrer sur l’électro de Vitalic, apprécier les textes de rap de Disiz, ou encore admirer les performances incroyables de la française Christine and the Queens. Bien sûr, aux côtés de ces artistes bien connus, d’autres qui le sont moins, mais pas moins talentueux, étaient présents. Avec Talisco, Klink Clock, James Vincent MCMorrow ou encore les Saint Michel, les chapiteaux ont été très rapidement envahis, eux aussi.

Mais les Solidays, ce ne sont pas seulement des grands noms de la musique. Non, ce sont aussi des grands noms du cinéma, de l’économie, mais aussi de la politique. L’ouverture des Solidays s’est faite en présence de l’américain Bill Gates. Un invité de marque qui avait inauguré le festival ; à noter que le président d’honneur de cette édition n’est autre qu’Antoine de Caunes. Ce week-end, vous pouviez aussi rencontrer Najat Vallaud-Belkacem, qui a d’ailleurs pris part à plusieurs animations présentées sur les lieux, mais aussi Christiane Taubira dont le discours en hommage à Nelson Mandela en a ému plus d’un ! Par ailleurs, pour la première fois dans l’histoire des Solidays, le Président de la République, François Hollande, était présent, accompagné notamment de Jack Lang, à qui l’on doit la célébration de la musique le 21 Juin. Comme un poisson dans l’eau donc !

Najat Vallaud-Belkacem pose auprès de l'équipe du Secours Populaire

Najat Vallaud-Belkacem pose auprès de l’équipe du Secours Populaire | Tous droits réservés

 Mais au-delà de cet aspect musical inhérent au festival, celui-ci se démarque particulièrement par sa dimension caritative. Les millions de bénéfices récoltés chaque année sont directement reversés à des associations œuvrant dans la prévention et l’aide aux malades. Dans sa continuité, des cérémonies sont organisées, des discours sont déclamés afin de sensibiliser sur les risques du SIDA. Le dimanche, à 18h, le festival s’interrompait : les scènes éteintes, les animations arrêtées, un retour au calme presque insoupçonné. Une cérémonie était organisée afin de rendre hommage aux personnes décédées du SIDA : le patchwork des noms. Un hommage a aussi été rendu à Nelson Mandela, le héros de la lutte anti-apartheid, exemple dans la défense des droits humains. Par ailleurs, le temple du village associatif se retrouve tous les ans entre les deux scènes principales pour accueillir des associations qui défendent, elles aussi, les droits humains ou accomplissent différentes actions de prévention.

Étreinte émouvante entre Christiane Taubira et Antoine De Caunes

Étreinte émouvante entre Christiane Taubira et Antoine De Caune | Tous droits réservés

Profiter de concerts prodigieux, tout en éveillant sa conscience sur le SIDA grâce à des stands et des conférences surprenantes, c’est presque impensable. Pourtant, Solidays le fait. N’oublions pas de remercier tous ces bénévoles sans qui rien de tout cela ne serait possible ! Une expérience magnifique, un week-end de folie, et des tas de souvenirs à ramener dans les valises. Difficile donc de sortir indemne de ce magnifique festival.

Auteur·rice

Journaliste en terre bretonne, je vagabonde entre les pays pour cultiver ma passion de théâtre, de musique et de poivrons (surtout de poivrons). J'essaie tant bien que mal d'éduquer à l'égalité entre les sexes, il paraît qu'on appelle ça le féminisme. J'aime bien les séries télé dans mon canapé et passer des soirées dans les salles obscures. Bref, peut-être ici la seule personne normale.

    You may also like

    More in Festivals